vendredi 20 février 2015

Le "Mirabeau" ancien palace aixois

Le vicomte Elio de la Celle est le créateur du futur hôtel d'Aix les Bains. Il achète à son beau père, le célèbre Docteur Macé, aixois qui a fait de nombreux travaux sur le thermalisme, près de 24 000 m2 de terrain dominant la vallée, sur l'ancien vignoble situé "Aux Côtes".





L'entreprise Bonna  se charge de la construction dès 1908. 





L'inauguration à lieu le 19 juin 1910.






135 Mètres de façade, un grand hall avec de larges baies cintrées, des balcons en fer forgé, une loggia pour les musiciens, des vases de marbres etc....


Le grand hall est sobre, les murs blancs en marbre de Carare sont réchauffés par des appliques de bronze, deux petits salons le précède : un salon de lecture et le salon louis XVI.


      Une immense terrasse avec une vue magnifique.



Une somptueuse salle à manger avec des tables espacées illuminée le soir par plus d'une centaine d'ampoules électriques.



La cuisine



Les chambres au nombre de 250 sont décorées avec raffinement et grand confort : Téléphone, eau chaude et froide, chauffage central à basse pression... les 100 salles de bains sont à proximité et munies d'appareils d'hydrothérapie.

Le Mirabeau apporte, et il est le seul, un petit plus qui fait mouche auprès des clients : une des autos est aménagée de façon à prendre les baigneurs avec leur chaise à porteurs, pour les conduire jusqu'à l'hôtel voire proche des leurs appartements via l'ascenseur. Luxe garanti !

Côté jardin, un immense parc rempli d'arbres, de fleurs et de petits chemins font le bonheur des promeneurs et pour les sportifs il y a aussi des tennis. 



Des garages pour les automobiles sont aussi proposés au clients venant par leur propre moyen.




Monsieur Mironneau de l'American Garage s'occupe du service automobile.






                                                §§§§§§§§§§§§§§



                               §§§§§§§§§§

Pendant la guerre de 1914-18, le Mirabeau devient hôpital auxiliaire.
De fin août 1939 à 1943, il n'est pas exploité. Il est réquisitionné cette même année par les troupes allemandes qui installent une école d'infanterie.

Le 21 août 1944 jour de l'évacuation d'Aix les Bains par les allemands il est incendié. Les allemands ont brulé dans diverses cheminées des chambres des archives locales. L'incendie est de grande ampleur !! 

Les travaux de reconstruction vont durer de 1949 à 1962.

En 1947 un projet vise à transformer l'hôtel en établissement scolaire. Il faut agrandir le collège Bernascon. Monsieur de la Celle refuse de vendre l'hôtel et désire le transformer en appartements. La ville refuse cette proposition. En 1948 suite à une réunion du conseil municipal, le maire obtient à l'unanimité l'accord de reprendre les démarches envers le propriétaire.

En 1949 une somme d'argents est inscrite pour l'achat et les travaux de 40 logements servant aux professeurs dans les ailes du bâtiment. Le propriétaire ne s'oppose pas à cette proposition. Mais en 1953 une commission d'enquête conclut l'impossibilité de la réalisation du collège. Les frais sont exorbitants.

En 1955, les allemands déclarés fautifs de l'incendie, le Mirabeau reçoit à titre de dommages et intérêts la somme de 17 916.00 F. La transformation de l'hôtel en immeuble d'habitation commence.



                                     §§§§§§§§§§§§§§§




L' héritière des propriétaires habite le Mirabeau dès 1967 jusqu'à son décès en 1983.

Côté enseigne

"Nathalie" c'est fini..... (local à vendre, rue de Genève)

jeudi 19 février 2015

Alexandre Prévert.... concert





     Vendredi 13 Mars à 20h50.....  Venez nombreux .......

J'avais déjà mis un post concernant Alexandre, que nous avions découvert avec Anne Queffélec au Théatre du Casino. Il va de nouveau nous étonner en nous interprétant un programme varié de pièces majeures des époques classique, baroque, contemporaine, romantique et moderne. 

Si les airs de Bach, Mozart, Chopin, Liszt, Rachmaninov et Prokifiev vous donnent des frissons alors n'hésitez absolument pas à venir applaudir ce jeune prodige de 18 ans, qui se présentera seul sur scène !!



jeudi 12 février 2015

A vendre Château de la Roche du Roi





Le Château de la Roche du Roi appartient désormais à la ville, l'expropriation de l'ancien propriétaire est enfin faite. Si l'aventure vous tente, vous pouvez envoyer vos candidatures à la mairie, ou ces dernières seront étudiées. Prix approximatif : 480 000 euros (hors travaux à prévoir !!! on s'en doute !!) On espère trouver vite une âme charitable, hein ? 
(merci à anonyme qui a laisser ce commentaire sur le post du château)

mardi 10 février 2015

dimanche 8 février 2015

Les tramways d'Aix les Bains

En 1876, un journal industriel annonce un projet de tramway reliant Marlioz à Port-Puer en passant par le centre ville d'Aix. Ca démarre en 1897.

         Le 11 Mars 1895, 4 lignes vont être construites : 

- Aix - Port-Puer
- Aix - Port de Cornin
- Aix - Grésy
- Aix - Marlioz




L'inauguration est le 18 Avril 1897. Le 15 Mai, les 4 lignes fonctionnent.

Une concession pour une traction à air comprimé sur voie métrique en accord avec Louis Mekarski, l'inventeur de ce type de tramway est décidée.

Les trois premières lignes ont comme point de départ la Place de Genève. Les automotrices ne sont pas réversibles, chaque terminus est équipé d'une plaque tournante dans la chaussée. Les gares du centre ville sont formées d'un petit bâtiment en bois avec un abri équipé de bancs, un hall à bagages et le bureau qui sert de billetterie. 







La quatrième ligne se trouve Place du Revard. 




                                                                  Les trajets :


- Aix / Port-Puer : 

C'est la ligne la plus importante de par sa longueur et son trafic. Le tramway part de la place de genève emprunte la rue du même nom. A hauteur de la halte du Gigot il franchit la ligne PLM (Paris/Lyon/Marseille) Aix-Annecy. Il prend ensuite l'avenue du Grand Port desservant le Stand, le Rondeau, le Pont Rouge, Mémard. Deuxième franchissement de la PLM Aix-Culoz pour arriver à l'esplanade Port-Puer, 17 minutes plus tard et quelques 11 kilomètres. Les rames se succèdent toutes les 10 minutes l'après midi en haute saison. Six tramways circulent simultanément.





- Aix / Port de Cornin :

Un seul tramway circule dans cet axe. Seuls les pêcheurs ou les promeneurs qui désirent louer une barque de promenade viennent ici. Même tracé commun après 163 mètres, il emprunte la chaussée droite jusqu'à l'embarcadère du Petit Port, passant avant par la ligne PLM Aix-Annecy et celle d'Aix-Culoz et le village de Cornin. Soit 12 minutes et quelques 4 kilomètres. 




- Aix / Grésy :

Un tramway fait la navette toutes les heures en demi saison et deux en pleine saison toutes les demi-heures. Les visiteurs viennent surtout pour visiter les Gorges du Sierroz. 
La ligne emprunte le même tronçon que la première, prend le passage à niveau du Gigot, tourne à droite. Il longe l'avenue de St Simond par la gauche, dessert le dépôt, le village de St Simond, franchit le Sierroz à Pont-Pierre. Après 21 minutes et  quelques 3,8 kilomètres il arrive à Grésy-Cascade.






- Aix / Marlioz :

C'est une ligne très irrégulièrement fréquentée. Son départ est Place du Revard, il prend ensuite la rue de Chambéry, dessert le parc des thermes de Marlioz et terminus à proximité de l'hippodrome au droit du chemin vicinal menant au village de Marlioz, après 10 minutes et quelques 4 kilomètres. Petit bémol quant au terminus, celui-ci n'a pas de plaque tournante comme la Place de Genève, alors le conducteur se rend Place du Revard en marche arrière tout en étant penché à l'extérieur... oups ! 




                                              §§§§§§§§§§


C'est la société de construction mécanique "Buffaud et Robatel" à Lyon qui a fabriqué le matériel en service à Aix. 19 passagers se partagent de luxueuses banquettes recouvertes de draps gris-perle, disposées de chaque côté d'une allée centrale ou tiennent 11 personnes debout. L'extérieur est de couleur blanc-crème avec le bas de caisse teinte café au lait. Ils deviennent dans les dernières années vert foncé avec des filets jaunes. 
Utilisées principalement sur la ligne du Grand Port, il y a aussi quatre baladeuses de 36 places fermées latéralement par des rideaux. 



Baladeuse à droite






                                                       §§§§§§§§§§


Les tramways rencontrent un immense succès dès le départ. Il y a quand même quelques difficultés l'année suivante : la mairie exige des déplacements de postes de chargement, une ligne rue du Casino serait la bienvenue, mais ce sera un NON etc....
La compagnie commence à battre de l'aile au bout de 4 ans, les bénéfices sont médiocres et la trésorerie inexistante à cause des travaux exigés par la ville et au manque de recettes de compensation .
Le directeur de la compagnie Louis Mekarski propose un changement de système (traction électrique ) et la modification du tracé pour "aérer" le trafic. 
Jusqu'en 1908 les relations compagnie/ville/préfecture sont complexes. En 1909 c'est la faillite. Le 10 Novembre le conseil municipal demande la déchéance de la compagnie. 
Le 26 novembre 1911 c'est la mise en adjudication du réseau : personne n'achète !
Aix devient "propriétaire" du matériel, de l'outillage et des locaux. La Rochelle achète 4 remorques en 1921 et 8 motrices en 1923. Les tramways c'est terminé ! hélas.